Points de langue
Le blog de moncorrecteur.net

En plus de la correction professionnelle de tous vos textes, je propose quelques astuces avec ce blog pour répondre aux questions que vous vous posez sur la langue française.

 

 

 

Tout, adverbe

24/06/2022

Tout, adverbe

À l’oral, l’accord de tout se fait naturellement, mais dès que l’on met son nez dans un livre, c’est une autre histoire. Découvrez comment reconnaître cet adverbe et quelles règles d’accord appliquer.

Ne tombez plus dans le piège des h muets.


Les points abordés :
Reconnaître l’adverbe tout
Accorder l’adverbe tout
Différencier les h muets et les h aspirés.

Parce que la mer est toute houleuse, la surfeuse est tout hésitante.


L’adverbe tout est un peu particulier, ses règles d’accord peuvent piéger les auteurs inattentifs. Revenons dessus en quelques points.

 

Sommaire

Reconnaître l’adverbe tout
Accorder l’adverbe tout
Différencier les h muets et les h aspirés.
En résumé
Sources

 

1. Reconnaître l’adverbe tout

Premièrement, il faut être capable d’identifier l’adverbe tout. Vous me direz que ce n’est pas un mot très difficile à lire… ce à quoi je répondrai qu’on n’imagine pas forcément l’ensemble des natures qu’il peut revêtir. Le mot tout peut en effet être un nom (« je prends le tout »), un pronom indéfini (« nous prônons l’égalité pour tous »), un adjectif indéfini (« il envoie un message à tous ses potes »), un déterminant indéfini (« tout contrevenant sera pardonné »), ou un adverbe (« vas-y tout doucement »).


Dans ce dernier cas, qui nous intéresse ici, il faut retenir que tout signifie « complètement », « tout à fait », ou « le plus possible » et qu’il joue son rôle en complétant le sens du mot auquel il se rattache. Si, dans la phrase qui vous pose problème, tout est mis pour « n’importe quel », « chaque » ou « la totalité », c’est qu’il n’est pas adverbe.

 


Ses tee-shirts sont tout déchirés.


La phrase signifie que ses tee-shirts sont complètement déchirés, tout est adverbe.

 

 

Ses tee-shirts sont tous déchirés.


Ici, la phrase signifie que la totalité de ses tee-shirts est déchirée. Tous est adjectif indéfini. Il est d’ailleurs possible de placer tous en tête de phrase : Tous ses tee-shirts sont déchirés.

 

 

 

2. Accorder l’adverbe tout

En général, les adverbes sont invariables. C’est valable pour tout dans beaucoup de cas : devant les mots masculins, les mots féminins qui commencent par une voyelle et les mots féminins qui commencent par un h muet.

Son front est tout rouge.

La trottinette est tout abîmée.

 


En revanche, pour faciliter la prononciation, tout s’accorde en genre et en nombre devant les mots féminins qui commencent par une consonne ou par un h aspiré.

 

Les voitures sont toutes cabossées.
La mer est toute houleuse.

 


Facile ! Reconnaître un mot masculin ou un mot qui commence par une consonne est à la portée de tous. Mais, et les h dans tout ça ?

 

 

3. Différencier les h muets et les h aspirés.


En rentrant de vacances, elle est toute hâlée, mais tout hébétée par le soleil.


Retenez que tout s’accorde devant un h aspiré, mais reste invariable devant un h muet.

En français, le problème est que les deux se prononcent de la même façon, ce qui rend la règle difficile à appliquer. La méthode la plus sûre est de consulter un dictionnaire : si vous lisez que « l’élision est obligatoire », cela signifie que le h est muet ; si vous lisez que « l’élision est interdite », alors le h est aspiré.


Pour l’anecdote, les guides du logiciel Antidote nous apprennent que la différence vient de l’étymologie (même s’il y a des exceptions). Les h initiaux des mots d’origine latine ou grecque ne se prononcent pas depuis l’antiquité, ils ont donné le h muet. Les h initiaux des mots français d’origine germanique ont été prononcés jusqu’à la fin du Moyen-Âge, ils ont donné le h aspiré (que l’on entend bien en anglais, par exemple).

 

 

Et si le dictionnaire est rangé tout en haut de l’étagère et que les cours d’étymologie sont au placard ?

Il existe une méthode plus simple à appliquer : trouvez un nom de la même famille que l’adjectif qui pose problème. Si vous pouvez élider le déterminant qui le précède, c’est que le h est muet ; sinon c’est qu’il est aspiré.

 


Par exemple, comment écrire tout devant honteuse ?


Honteuse/la honte/(*l’honte* est impossible). Le h est aspiré, on écrit donc qu’elle est toute honteuse. Si vous reprenez les exemples présents dans cet article, vous constatez qu’on ne peut pas élider la houle ni le hâle. Houleuse et hâlée commencent donc par un h aspiré, ce qui explique l’accord de tout.

 


Comment écrire tout devant habillée ?


Habillée/l’habit/(*le habit* est impossible). Le h est muet, on écrit qu’elle est tout habillée. De même, on élide l’hésitation et l’hébétude, qui commencent donc par un h muet. Tout reste invariable.

 

C’est tout simple, non ? (Non.)

 

 

4. En résumé

L’adverbe tout est invariable devant un mot masculin, un mot féminin qui commence par une voyelle ou un mot féminin qui commence par un h muet.


On accorde l’adverbe tout devant un mot féminin qui commence par une consomme ou par un h aspiré.

 

 

Sources

CLAEREBOUT, M.-F., Optimiser son score au certificat Voltaire, Paris, PUF, 2019.
LAURENT, N., DELAUNAY, B., Bescherelle, la grammaire pour tous, Paris, Hatier, 2019.

 

« Mots demandant l’élision ou la disjonction », Guide de grammaire, Antidote 11, version 1.1 [Logiciel], Montréal, Druide informatique, 2021.
« Tout, adverbe : accord », Guide de grammaire, Antidote 11, version 1.1 [Logiciel], Montréal, Druide informatique, 2021.

Le blog

Sur moncorrecteur.net, en plus de la correction professionnelle de tous vos textes, je propose quelques astuces avec ce blog pour répondre aux questions que vous vous posez sur la langue française.

 

pierre.moncorrecteur@gmail.com

 

07 81 68 77 28

Points de langue