Points de langue
Le blog de moncorrecteur.net

En plus de la correction professionnelle de tous vos textes, je propose quelques astuces avec ce blog pour répondre aux questions que vous vous posez sur la langue française.

 

 

 

L'accord du participe passé des verbes pronominaux

04/03/2022

L'accord du participe passé des verbes pronominaux

Dans ce long billet technique, découvrez comment éviter les pièges pour accorder les participes passés des verbes pronominaux. Vous ne commettrez plus l’erreur.

 

Les points abordés :

Que sont les verbes pronominaux et comment les catégoriser ?
Comment analyser le pronom réfléchi d’un verbe pronominal ?
Comment accorder le participe passé d’un verbe pronominal ?

Elles se sont téléphoné, elles se sont appelées.

 

Les participes passés des verbes pronominaux font s’arracher les cheveux à nombre d’auteurs et les explications que nous pouvons trouver ici et là, sur Internet aussi bien que dans des manuels, sont parfois expéditives. Prenons un peu de temps pour comprendre comment accorder le participe passé des verbes pronominaux, en suivant quelques étapes qui permettent d’éviter tout cafouillage.

 

La méthode que je vous présente dans ce billet est une manière de fonctionner, mais chacun est libre d'en préférer une autre. Je propose de catégoriser les différents verbes afin de faciliter l'analyse des pronoms, et ce n'est qu'après analyse que j'applique les règles d'accord.

 

Sommaire

 

1. Que sont les verbes pronominaux et comment les catégoriser ?
2. Comment analyser le pronom réfléchi d’un verbe pronominal ?
3. Comment accorder le participe passé d’un verbe pronominal ?
4. Quelques pièges.
5. Mon avis.
6. En résumé.

Sources.

 

Si vous êtes à l'aise avec l'analyse des pronoms, vous pouvez directement consulter la troisième partie et les plus pressés peuvent se reporter au tableau à la fin de ce billet. Je ne vous en voudrai pas !

 

 

1. Que sont les verbes pronominaux et comment les catégoriser ?

 

Un verbe pronominal se construit avec un pronom réfléchi, qui reprend le sujet. 


Se laver : « se » est le pronom réfléchi. 
S’envoyer : « s’ » est le pronom réfléchi.
Je m’aperçois : « m’ » est le pronom réfléchi.
Vous vous échappez : le second « vous » est le pronom réfléchi.


Nous pouvons classer ces verbes en quatre catégories, ce qui facilitera leur analyse.

 

1. Certains sont de simples dérivés d’un verbe non pronominal, ils conservent le même sens et la même construction.

 

Écrire et s’écrire partagent le même sens. Laver et se laver partagent le même sens.

Nous nous sommes écrit.
Elle s’est lavée.

 

D’autres, moins évidents, peuvent conserver leur sens à la forme pronominale dans un certain contexte seulement. Apercevoir et s’apercevoir peuvent tous les deux signifier « voir brièvement ». S’apercevoir est alors bien un dérivé d’apercevoir.

 

Elles se sont aperçues dans la foule = Elles se sont vues brièvement dans la foule.

 

Dans ces cas, s’écrire et s’apercevoir sont des verbes pronominaux réciproques (elles s’écrivent l’une à l’autre réciproquement, elles s’aperçoivent réciproquement), se laver est un verbe pronominal réfléchi (elle se lave elle-même). On regroupe ces verbes dans la même catégorie, les pronominaux réciproques ou réfléchis.

 

2. En revanche, s’apercevoir de signifie « se rendre compte de », ce n’est plus un simple dérivé d’apercevoir.

 

Elles se sont aperçues de leurs progrès.

 

S’apercevoir de est ici un verbe pronominal autonome. C’est le cas de verbes qui existent à une forme non pronominale, mais avec un sens différent ou une autre construction. Attention à la nuance qui peut parfois être difficile à déceler.

 

Attendre signifie « patienter », « espérer ».
Mais s’attendre à signifie « anticiper », « croire que quelque chose aura lieu ».

 

S’attendre à n’a pas le même sens qu’attendre, c’est un verbe pronominal autonome.

 

Attention ! En cas de doute (et croyez-moi, ça arrive), vérifiez si le pronom personnel exerce une fonction dans la phrase (COD ou COI, voir le point « comment analyser le pronom réfléchi d'un verbe pronominal »).

Si le pronom répond à la question « qui ? », « quoi ? », « à qui ? » ou « à quoi ? », alors le verbe est réfléchi ou réciproque.

Si le pronom ne répond à aucune question, c'est bien d'un verbe pronominal autonome qu'il s'agit.

 

3. D’autres verbes n’existent qu’à la forme pronominale.

 

S'enfuir, se souvenir...

 

« Enfuir » et « souvenir » sont des verbes qui n’existent pas sans leur pronom réfléchi. Ils sont essentiellement pronominaux.

 

4. Enfin, notez que certains verbes pronominaux peuvent être employés dans une tournure passive. 

 

Les masques chirurgicaux se sont vendus comme des petits pains.

 

Les masques ne sont pas vendus eux-mêmes, mais par quelqu’un. On parle alors de verbe pronominal de sens passif.

 

 

Bien comprendre la catégorie à laquelle appartient un verbe pronominal permet de faciliter l’analyse de son pronom réfléchi.

 

 

2. Comment analyser le pronom réfléchi d'un verbe pronominal ?

 

Vous savez catégoriser les différents verbes pronominaux, mais ce n’est pas encore suffisant pour appliquer les règles d’accord que nous verrons plus bas. Avant cela, il convient d’être capable d’analyser les pronoms réfléchis.
Les pronoms réfléchis des verbes pronominaux peuvent occuper les fonctions de complément d’objet direct (COD), complément d’objet indirect (COI) ou ne pas occuper de fonction du tout. Passons en revue les différents cas.

 

 

1. Les verbes pronominaux réfléchis ou réciproques.

A. Le pronom réfléchi peut être COD.

 

Tu/t'/es/lavé

Sujet/COD/auxiliaire/participe passé

 

Le pronom réfléchi répond à la question « qui ? », il est COD.

La phrase signifie que le « tu » s’est lavé lui-même.

 

B. Le pronom réfléchi peut être COI.

 

Nous/nous/sommes/envoyé/des messages.
Sujet/COI/auxiliaire/participe passé/COD

 

Dans cet exemple, le pronom réfléchi répond à la question « à qui ? », il est COI.

La phrase signifie que « nous » avons envoyé des messages à nous-mêmes, l’un à l’autre, réciproquement.

 

 

2. Les verbes pronominaux autonomes, essentiellement pronominaux et de sens passif.

 

Elles/se/sont/souvenues/de la soirée.

Sujet/pronom sans fonction logique/auxiliaire/participe passé/COI

 

La phrase ne signifie pas « qu’elles ont souvenu elles-mêmes » ni « qu’elles ont souvenu à elles-mêmes » (cela n’a pas de sens !). Le pronom réfléchi n’est pas COD ni COI, il est sans fonction logique. 

 

Elle s’est échappée.

 

Là encore, on ne peut pas dire « qu’elle a échappé elle-même » ni « à elle-même ».

 

Le pronom réfléchi peut être « non analysable ».

 

 

3. Comment accorder le participe passé d'un verbe pronominal ?

 

Vous savez maintenant analyser la fonction des pronoms réfléchis. Grâce à ces informations, voyons comment appliquer les règles d’accord.

 

 

1. Si le pronom réfléchi ne peut pas être analysé.

 

Lorsqu’on ne peut pas analyser le pronom réfléchi d’un verbe pronominal, l’accord de son participe passé se fait toujours avec le sujet.

 

Ils se sont échappés.

 

Ici, le participe passé du verbe pronominal autonome s’échapper s’accorde avec le sujet ils.

 

 

2. Si le pronom réfléchi est COD.

 

Lorsque le pronom réfléchi occupe la fonction de COD, le participe passé s’accorde avec ce COD, c’est-à-dire avec le pronom réfléchi par essence placé avant.

 

Elle s’est lavée

 

Ici, le participe passé du verbe pronominal réfléchi se laver s’accorde avec le COD s’, elle-même.

 

 

3. Le pronom réfléchi est COI.

 

C’est là qu’il faut prêter attention aux pièges. Lorsque le pronom réfléchi est COI, on recherche si le verbe a un COD placé avant le participe.

 

A. Si le verbe n’a pas de COD ou s’il est placé après le participe, alors le participe passé reste invariable.

 

Elle s’est lavé les dents.

 

Ici, le participe passé ne s’accorde pas avec le COD les dents placé après.

 

Elles se sont écrit.

 

Le participe passé du verbe pronominal réciproque s’écrire ne s’accorde pas, car le verbe n’a pas de COD. Attention à ne pas accidentellement accorder le participe passé avec le COI se, mis pour elles.

(Elles n’ont pas « écrit elles-mêmes », elles ont écrit à elles-mêmes.)

 

B. Si le verbe a un COD placé avant, alors on accorde le participe avec ce COD.

 

Les dents qu’elle s’est lavées.
Les messages qu’elles se sont écrits.

 

Ici, les participes passés s’accordent avec les COD les dents et les messages placés avant.

 

Dans les cas où l’analyse du pronom réfléchi est possible, on peut donc retenir qu’il faut appliquer les règles d’accord de l’auxiliaire avoir.

 

 

4. Quelques pièges

 

Attention aux verbes dont on n'accorde jamais le participe passé.

 

Se plaire, se complaire, se déplaire, se rire.

 

De même, on n'accorde jamais le participe passé des verbes dont le pronom est analysable mais qui ne peuvent pas avoir de COD, pour lesquels on n’accorde donc pas le participe passé, comme se succéder.

 

Et mon petit préféré, le verbe s’arroger qui, bien qu’essentiellement pronominal, s’accorde avec le COD placé avant et non pas avec le sujet.

 

Les privilèges qu’il s’est arrogés.

 

5. Mon avis

 

Toute la subtilité de l’application de ces règles se joue sur le sens et la fonction des mots. La principale difficulté selon moi est de bien distinguer un verbe pronominal autonome d’un verbe pronominal réfléchi ou réciproque, car si nuance de sens ou de construction il y a, elle peut être mince. Une petite astuce en plus de l'analyse du pronom : repérez la préposition qui permet souvent de les différencier, comme avec se servir de (autonome) qui a un sens différent de se servir (réfléchi ou réciproque). 

 

Elle s’est servie de son téléphone. Elle s’est servi un soda.

 

La méthode que je vous ai présentée dans ce billet est une manière de fonctionner parmi d'autres, certains préfèrent commencer par systématiquement chercher s'il y a ou non un COD avant de déterminer si le pronom est analysable ou non. À vous de choisir !

 

 

6. En résumé

 

Si le pronom réfléchi n’est pas analysable, le participe passé s’accorde avec le sujet. 


Elles se sont enfuies.


Si le pronom réfléchi est COD ou COI, le participe passé s’accorde avec le COD placé avant. 


Elles se sont regardées, mais elles se sont regardé les pieds. Elles se sont écrit.

 

Catégorie du verbe pronominal Quelques exemples Analyse du pronom réfléchi Accord du participe passé

– Essentiellement pronominal

– Pronominal autonome

– De sens passif

S'enfuir, se souvenir,

s'apercevoir de, s'attaquer à

Impossible à analyser Avec le sujet
– Pronominal réfléchi ou réciproque

Se laver, se regarder,

se téléphoner, s'écrire

COD

COI

Uniquement avec le COD placé avant le participe passé.

 

Sources

 

CLAEREBOUT, M.-F., Optimiser son score au certificat Voltaire, Paris, PUF, 2019.

LAURENT, N., DELAUNAY, B., Bescherelle, la grammaire pour tous, Paris, Hatier, 2019.

 

« Accord du participe passé d'un verbe pronominal », Guide de grammaire, Antidote 11, version 1.1 [Logiciel], Montréal, Druide informatique, 2021.

« Accord du participe passé pronominal : avec un COD », Guide de grammaire, Antidote 11, version 1.1 [Logiciel], Montréal, Druide informatique, 2021.

« Accord du participe passé  pronominal : sans COD », Guide de grammaire, Antidote 11, version 1.1 [Logiciel], Montréal, Druide informatique, 2021.

 

 

 

 

 

Le blog

Sur moncorrecteur.net, en plus de la correction professionnelle de tous vos textes, je propose quelques astuces avec ce blog pour répondre aux questions que vous vous posez sur la langue française.

 

pierre@moncorrecteur.net

 

07 81 68 77 28

Points de langue